bannière barriques
Nos Vins
Rechercher un vin

Un évènement à fêter, un dîner entre amis ? Nous vous aidons à trouver l'accord parfait ...

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Le Saviez-vous ?
La décantation, utile ou non ?
décanter
Suivez-nous
   

Château La Louvière Rouge

Le Château La Louvière a plus d'un charme à offrir : un patrimoine architectural somptueux datant de la fin du XVIIIe siècle, mais aussi une histoire viticole vieille de plus de 700 ans. Si les premiers pieds de vignes ont été plantés vers 1310, le savoir-faire en matière de viticulture date du XVIIe siècle et a été transmis par les religieux de la Grande Chartreuse de Bordeaux, habiles viticulteurs et fins vinificateurs. Les hommes d'aujourd'hui ont hérité de ces techniques ancestrales et ont su apporter ce soupçon d'innovations et de modernité nécessaire pour sublimer le caractère de ce terroir d'exception. D'une robe sombre, le vin rouge de La Louvière a un nez élégant, marqué de délicates notes boisées...


Millésime
2007 Choisir un millésime
2016 2015 2014 2013
2012 2011 2010 2009
2008 2007 2006 2005
2004 2003 2002 2001
2000 1999 1998 1997
1996 1995 1994 1993
1992 1991 1990 1989
1988
château La Louvière rouge 2007
Appellation : Pessac-Léognan

Style de vin

Ample et Complexe

Assemblage

Cabernet Sauvignon 64% / Merlot 30% / Cabernet Franc 3% / Petit Verdot 3%.

Météo

2007, frais et humide de mai à août, ne fut pas particulièrement favorable à la maturation des cépages rouges. Un beau mois de septembre, chaud et relativement sec, a permis d’étaler la récolte pour atteindre une maturité parfaite.

Commentaires de dégustation

Apparence

Ce vin présente une robe d’un grenat soutenu.

Nez

Le bouquet nous offre une agréable minéralité ainsi que des notes de tabac et de boîte à cigares. Un panier de fruits noirs, bien mûrs, se présente lorsque l’on agite le verre.

Bouche

En bouche, le palais est submergé par des arômes de fruits noirs cuits, comme les cerises griottes. Ensuite, le poivre noir vient réveiller les papilles gustatives. Il est accompagné par quelques fines notes de pain grillé qui proviennent du chêne de la barrique. (Johanna Dayer - Juillet 2013)

Notations et avis

Autre : 
01.10.2013
 - Note : 
14,50 / 20

Jean-Marc Quarin - Couleur sombre, de bonne intensité et légèrement évoluée. Nez fruité de type mûr. Note de merlot dans le bois neuf. Bouche fruitée, tendue, agréable, de longueur moyenne. 2012-2017.

La Revue du Vin de France : 
15.01.2011
 - Note : 
15,50 / 20

Le 2007, qui se montrait impressionnant, a conservé son côté séducteur mais semble moins volumineux.

Gault et Millau : 
15.01.2011
 - Note : 
15,50 / 20

Il y a de la puissance et un bon équilibre dans ce Pessac rouge qui déploie des fragrances où se mêlent fruits noirs et notes de torréfaction. La bouche est ronde dés l’attaque, avec du volume et de la matière.

Le Guide Hachette : 
02.09.2010
 - Note : 

notation-etoiles.png

Au charme du château, élégante demeure néoclassique, de son parc et de sa pièce d’eau, s’ajoute l’aura de l’homme André Lurton, qui lui a rendu son âme en consacrant quelque trente-cinq ans à restaurer vignobles et bâtiments. Ici, on ressent ce qu’est l’esprit du Bordeaux, même dans un millésime difficile comme le 2007. Ce Pessac rouge assemble deux tiers de cabernet-sauvignon à un tiers de merlot et incorpore un soupçon de petit verdot. Sa robe à reflets carminés, son bouquet élégant au délicat boisé épicé, son volume et sa rondeur, sa chair fine reposant sur des tannins fermes signent un vin de caractère. On le débouchera sans hâte dans deux ans pour le servir sur une belle pièce de bœuf rôtie ou grillée. Les 2005 et 2000 avaient décroché un coup de cœur.

Bettane et Desseauve : 
01.09.2010
 - Note : 
14,00 / 20

Le majestueux Château La Louvière, encadré par Carbonnieux et Haut-Bailly, est un des plus efficaces ambassadeurs de Pessac-Léognan dans le monde : les vins puissants et austères mais d’une régularité sans faille, vieillissent superbement. Robe sombre, nez toasté et grillé. Bouche fine et souple d’une longueur moyenne, mais d’une belle élégance. Vin agréable. 2010 à 2018.

The Wine Advocate : 
01.06.2010
 - Note : 
87,00 / 100

Nez ample de terre, baies rouges, boîte à épices et  tabac cru, et puis la bouche est délicieuse, fruitée, moyennement charnue, douce, à consommer d'ici 5 à 6 ans. (Robert Parker)

Decanter : 
01.03.2010
 - Note : 
16,50 / 20
 - Note : 

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

Au nez, le bois domine pour l'instant, sur des notes de baies noires. La bouche est dense et structurée, beaucoup de fruits noirs, notes herbacées. Les tanins sont très fermes, la finale longue et persistante. Avec le temps, on trouvera un boisé et des tanins plus fondus. À partir de 2015.

La Revue du Vin de France : 
01.09.2009
 - Note : 
15,50 / 20

Guide d'achat des crus - Beau fruité, bouche équilibrée.

La Revue du Vin de France : 
01.06.2008
 - Note : 
de 16,00 à 17,00 / 20

Grande réussite.

Vinifera : 
01.06.2008
 - Note : 

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

Belle robe rubis. Notes de framboise, fruits rouges. Nez expressif. Fluide et caressant, il se présente comme un vin savoureux, équilibré, avec une finale quelque peu linéaire.

The Wine Spectator : 
01.04.2008
 - Note : 
de 84,00 à 87,00 / 100

Arômes de mûre, minéral, soutenus par une matière souple, tanins fins, finale nette. (James Suckling)

Période de consommation

2013 - 2022

Nos suggestions

Fermer

Terroir

Surface en production

46,00 hectares

Type de sol

Graves profondes

Vinification

Vendanges

Manuelles en petites cagettes profondes.

Autres

Porte-greffes

101.14 - Riparia gloire - 3309

Engrais

Fertilisation classique raisonnée

Densité de plantation

8500 pieds par hectare

Age moyen des vignes

25 ans

Cépages de la propriété

Cabernet Sauvignon / Merlot / Petit Verdot

Type de taille

Guyot double avec ébourgeonnage

Fermentation

En cuves inox thermo-régulées avec système breveté d’émiettage du chapeau de marc et en cuves béton, avec pigeage.

Température de fermentation

28 à 30 °C

Malolactique

Oui

Elevage

Pendant 12 mois en barriques (40% neuves) avec soutirages.

Collage

Au blanc d’œuf

Potentiel de vieillissement

Suivant les millésimes, commence à s’exprimer entre 3 et 5 ans, peut vieillir entre 15 et 30 ans.

Œnologues Consultants

Michel ROLLAND et Mikaël LAIZET.

Fermer

Recettes

Patientez